Cultiver des vitamines

Visuel

Imaginez le plaisir de croquer à pleines dents dans un fruit que vous avez vous-même récolté sur l’arbre ! Mûr à point, il embaume de parfums qui vous font saliver. En bouche, il se montre goûteux, libérant des saveurs inoubliables. Le plaisir des sens est à son comble et en plus, c’est bon pour la santé ! Consommés à même l’arbre, les fruits vous apportent le plein de vitamines et de minéraux.

Vitamines et minéraux

Lorsque l’hiver arrive et que les journées raccourcissent, il est temps de faire le plein de vitamines, fibres et minéraux !


Pour ce faire, rien de tel que les fruits ! Il est vrai qu’ils ont tous des caractéristiques nutritionnelles propres mais ils ont tous un point commun : leur richesse en vitamines. Ils apportent les vitamines A, C et E indispensables au bon équilibre de l’organisme et qui nous aident, par leurs vertus antioxydantes, à lutter activement contre le stress et les agressions de la vie moderne. Côté santé, les vitamines C et E jouent un rôle actif dans le blocage de la formation des radicaux libres, des composés cancérigènes liés, entre autres, au tabac où à la présence de nitrates dans l’alimentation. La vitamine A améliore la vue. Les fruits apportent aussi des éléments minéraux comme le calcium et le magnésium, bénéfiques pour l’organisme.
 

 

 

Vitamine A (Bêta-carotène) mg/100 g

Vitamine C mg/100 g

Vitamine E mg/100 g

Casseille

0,138

180

1

Kiwi

0,052

130

3

Orange

0,085

59

0,24

Citron

0,003

53

0,15
Mandarine 0,155 27 0,55

Coing

0,024

15

0,55

Cerise

0,770

10

0,07

Prune

0,190

9,5

0,26

Kaki

0,253

7,5

0,73

Pomme 0,027 4,6 0,18
Poire 0,013 4,1 0
Raisin 0,060 4 0,7
Nashi 0 3,8 0,12
Figue 85 2 0,11
Nèfle 916 1 -

Les besoins journaliers en vitamines sont estimés aux quantités suivantes :
- vitamine A : une ingestion de 2,1 mg (2 100 microgrammes)
de bêta-carotène par jour apporte 50 % des besoins quotidiens.
- vitamine C : 500 mg/j.
- vitamine E : 15 mg/j.

 

Les fruits présentent également une bonne teneur en potassium et sont pauvres en sodium, ce qui limite l’hypertension. Ils s’avèrent être de bonnes sources de phosphore, qui améliore la mémoire, et de fer, un élément qui intervient dans le métabolisme. Pauvres en énergie, ils se consomment sans crainte de prise de poids !

Ces fruits sont également riches en fibres qui améliorent la digestion et le transit alimentaire. Mangés crus, ils obligent à un effort de mastication qui favorise la production de salive. La digestion se fait alors plus facilement et entraîne plus rapidement un sentiment de satiété. La consommation alimentaire est ainsi régulée. Attention, vitamines et minéraux s’oxydent rapidement au contact de l’air pour disparaître dans les heures qui suivent. Pour profiter au maximum de tous ces effets, rien de tel que de déguster les fruits à même l’arbre.

Les fruits, cueillis à leur juste maturité, seront consommés immédiatement, ou dans les quelques heures qui suivent, après avoir été juste passés sous l’eau, sans être équeutés. Surtout, ils ne seront pas mis à tremper ! Sachez enfin qu’une congélation immédiate assure la conservation d’une bonne partie de ces éléments.

Quelques fruitiers

Le choix d’une espèce dépend tout d’abord du type de fruits que vous aimez. Ensuite, pensez à la place dont vous disposez pour implanter les arbres. En effet, tous les fruitiers ne se ressemblent pas : ils ont leurs propres ports et leurs propres exigences de culture (nature du sol, ensoleillement). De plus, les arbres fruitiers font de très beaux arbres d’ornement à intégrer dans vos massifs. Le cognassier, par exemple, brille de toutes ses fleurs au printemps. La vigne ou le kiwi peuvent joliment habiller auvent ou tonnelle. Le kaki, quant à lui, offre une belle écorce noire... Bref, ils pourront tous trouver une place de choix dans votre jardin !