La pivoine

Visuel

Quelques variétés

Félix Crousse :

C’est une valeur sûre. De fait, il est difficile de résister à ses fleurs, rouge framboise, malgré leur absence de parfum. Toutes rondes et bouillonnées elles de dressent fièrement et s’épanouissent entre fin avril et mi-mai.

Noémie Demay :

Ses très grandes fleurs sont particulièrement délicates par leur coloris rose carné et leur forme « à la japonaise »: certains pétales, au cœur, sont si étroits que l’on dirait des étamines. Très parfumée, cette pivoine se tient aussi très bien en vase.

Shirley Temple :

Cette magnifique plante offre des grandes fleurs doubles bien parfumées et aux pétales bien répartis…parfaites pour être coupées !

Amabilis :

Sa fleur ne dégage aucun parfum mais peut atteindre jusqu’à 17 cm de diamètre. Ses tiges, certes assez solides pour les soutenir, peuvent cependant être tuteurées. Il existe des cercles prévus à cet effet, à planter en terre au démarrage de la végétation.

Bowl of beauty :

Cette grande fleur simple de 15 à 17 cm de diamètre, rose clair, paraît aussi dodue qu’une double tant son toupet central, jaune crème, est touffue. C’est une pivoine solide, aux tiges fines mais robustes, qui ne craint ni le vent ni la pluie.

Marie Lemoine :

Il est tentant d’en border une allée du potager ! Non pas que cette pivoine manque de charme, bien au contraire ! Mais cela permet, dès la fin mai, de cueillir ses grandes fleurs blanches, doubles et parfumées pour en faire des bouquets sans défleurir les massifs.